Cursus Médical

LA FORMATION DU MÉDECIN GÉNÉRALISTE

Le médecin généraliste est le pivot du corps médical, dans la mesure où il est le médecin de première ligne. Il est le pivot du corps médical, dans la mesure où il est le médecin de première line .  il est en contact direct avec les problèmes de santé des citoyens .
Une formation adéquate du médecin généraliste est synonyme d’une meilleure efficacité du système de soins. Elle nécessite l’interrogation des connaissances et des aptitudes permettant de promouvoir la santé des individus et des populations .
Pour accéder à la faculté de médecine et de pharmacie, le candidat doit être titulaire du baccalauréat dans la série science expérimentales ou mathématiques ou d’un baccalauréat reconnu équivalent.
La présélection se fait sur la base de note de baccalauréat puis un concours qui comporte 4 épreuves de 30mn chacune (maths, physique, chimie et sciences naturelles) .
La durée des études est de 7 ans. Ces études sont organisées en semestre de 5 mois et demi chacun et s’étalent du début du mois de septembre à la fin du mois de juillet.
L’enseignement comprend une formation théorique de base et des stages hospitaliers .

LA FORMATION THÉORIQUE DE BASE (*Nouveau)

L’enseignement théorique de base de dure 5 ans . les deux première années constituent le premier cycle des études médicales et sont
destinées à  donner une formation dans les sciences fondamentales et les sciences pré cliniques et clinique, 1ère Année (Réforme des études Médicales) : cliquer ici, 2ème année : cliquer ici (nouveau).

A noter que dans le cadre de la réforme des études médicales, les étudiants  capitalisent les modules complémentaires et les modules d'ouverture validés et peuvent capitaliser des modules majeurs si la note est supérieure ou égale à 12/20 (RG13. CNPN).

La note d’un module est une moyenne pondérée des différentes évaluations des éléments qui le composent, conformément aux modalités prévues dans le descriptif du module.La pondération tient compte du mode d’enseignement et du volume horaire des différents composants du module ainsi que de la nature d’évaluation (RG6. CNPN).

Un module peut être acquis par validation ou par compensation (RG7. CNPN)
-Un module est validé si la note obtenue est supérieure ou égale à 10 sur 20, sans qu’aucune note d’un élément de module ne soit inférieure à 07 sur 20.
-Un module peut être acquis par compensation conformément à la norme RG10.

L’année est validée et donne droit à l'inscription pour l'année suivante si les conditions suivantes sont satisfaites (RG10. CNPN)

    -  La moyenne générale des notes des modules composant l’année universitaire est supérieure ou égale à 10/20
- L
e nombre de modules non validés pour l’année universitaire est inférieur ou égal à deux modules sans qu’aucune note de ces deux modules ne soit inférieure à 07/20 et sans qu’aucune note d’élément de module ne soit inférieure à 07/20. Ces modules sont alors acquis par compensation.
- 
Aucune note de module de stage n’est inférieure à 10/20.

Schématiquement, les sciences fondamentales telles que la biochimie, la  biologie cellulaire, l’histologie, l’embryologie et  l’anatomie permettent à l’étudiant d’aborder la structure moléculaire et cellulaire et l’organisation des tissus des organes 

 

chez l’être humain .
la biophysique et la physiologie permettent d’aborder les fonctions des organes et des tissus au niveau physico-chimique, au niveau des bases physique ainsi que les  moyens et les modèles permettant d’explorer et d’étudier ces fonctions.
La microbiologie et l’immunologie, sciences para cliniques, permettent d’étudier les agents microbiens, bactériologiques et virologiques, pouvant agresser l’être humain et les mécanismes de défense de l’organisme .

 

 Les cours de psychologie médicale et de médecine sociale, constituent la première occasion donnée à l’étudiant pour s’initier aux facteurs de la relation médecin-malade et à la place du médecin dans le système de soins par rapport aux autres acteurs dans le domaine de la santé.

L’enseignement est dispensé sous forme d’enseignement magistral, de travaux  pratiques. Les disciplines dont  le volume horaire est important, ou dont le contenu doit  être synchronisé avec l’acquisition de connaissances spécifiques, sont répartires sur
plusieurs semestres.
Les 3 années suivantes constituent le 2ème cycle des études médicales .elles sont destinées à compléter la formation donnée au cours des 2 premières années dans les sciences para cliniques, notamment en anatomie pathologique, en parasitologie, en pharmacologie et en médecine expérimentale. Les sciences
cliniques constituent  le socle de l’enseignement durant ce cycle . les sciences cliniques comprennent la sémiologie, la pathologie et la thérapeutique (cliquer ici).
Les examens comportent deux sessions. Les examens de première session ont lieu habituellement à la 1ère quinzaine du mois de janvier pour les matières enseignées durant le premier semestre et à la 2ème quinzaine du mois de mai celles enseignées au deuxième semestre .

 

La note de chaque module est indépendante et sa validation impose l’obtention d’une note de 10/20 .
Les examens de deuxième session ont lieu 15 jours après la proclamation des résultats de la première session et  ne concernent que les matières où la note obtenue est inférieure à 10/20.
Lle passage d’année  en année est subordonné à 3 conditions (2ème cycle):

  • 1. Une note supérieure ou égale à 10/20 pour chaque module .le crédit d’un  seul module peut être accordé à l’étudiant .il doit le rattraper avant de pouvoir bénéficier d’un autre crédit
  • 2. Une moyenne générale dans les travaux dirigés et les travaux pratiques supérieure ou égale à 10/20. une note inférieure à 5/20 dans une matière est éliminatoire .
  • 3. La validation des stages hospitaliers
Le crédit d’un stage fondamental ou de 2 stages complémentaires peut être accordé(voir formation pratique).
  • Remarques
    1) le passage de la 2ème à la 3ème année ne peut se faire que si tous les modules, les travaux dirigés et les travaux pratiques sont validés .
  • 2) tous les crédits doivent être rattrapés avant l’admission au interné .
LA FORMATION PRATIQUE

Cette formation se fait au cours des stages hospitaliers que l’étudiant effectue au CHUibn rochd ou  toute autre structure de santé agréée par
la faculté de médecine . le stage hospitalier permet  à l’étudiant de mettre en pratique ses connaissances théoriques en matière de sémiologie clinique, de procédures de diagnostique et de prise en charge thérapeutique. La participation à ces stages est donc obligatoire . durant ces stages, l’étudiant  va s’initier au travail de groupe où il discuter les cas ou les attitudes avec les autres étudiants et avec les enseignants.
Il commencera à s’initier à l’auto formation : apprendre à se documenter à se à compléter les connaissances acquises en utilisant des manuels ou des revues scientifiques . l’étudiant va assister aux visites, consultations, staffs et topos (voir encadré ci-après) .les modalités du stage hospitalier sont différentes en fonction du stade de la formation .

Visite                : se fait au lit du malade, encadrée par un enseignant
Consultation   :  malades en externe.
Staff                 : réunion durant la quelle des dossiers de malades     
                                 Sont discutés.
Topo                 :  séance d’enseignement pour les étudiants

A- stage « sémiologie et soins infirmiers »

le premier stage qu’effectue l’étudiant est le stage « sémiologique soins infirmiers » ,au 5ème semestre des études médicales (début de la 3ème année) . ‘étudiant doit assister à l’encadrement fait par un enseignant pendant 5 demi-journées par semaine, dans un service hospitalier ou dans un centre de santé, fixés par la faculté . les objectifs de ce stage sont :
-apprendre à examiner un patient .
reconnaître les données normales et pathologiques d’un examen clinique .
pratiquer les soins infirmiers de base (injections, perfusions ,pansements …)
un polycopie où tous objectifs de ce stage sont consignés, est mis à la disposition de l’étudiant .
A la fin du stage, une évolution est faite sous forme d’un examen (évolution séquentielle objective) où l’étudiant doit résoudre différents problèmes de sémiologie ou de soins .

B- Stage d’externat

Au 6ème semestre des études médicales, débutent les stages hospitaliers proprement dits où l’étudiant doit assister tous les matins à une  formation encadrée par le chef de service et l’équipe d’enseignants du service :
- stages fondamentaux : médecine, chirurgie, pédiatrie, gynocologie-obstétrique et de soins de santé de base .
- stages complémentaires parmi les différentes spécialités médicales.
Les objectifs que doit atteindre l’étudiant pour stage sont réunis dans un carnet de stage mis à la disposition de l’étudiant lors de la3ème année de médecine . il doit s’initier à la réduction de l’observation médicale, au raisonnement diagnostique, à l’apprentissage des gestes pratiques ; et il doit participer aux gardes et aux consultations.
A la fin de chaque stage, une évaluation du travail de l’étudiant, basée sur l’assiduité, le travail durant le stage et un examen de fin de stage, permet de juger si le stage est validé ou non .

C- stage d’externat à plein temps

durant la 6ème année de médecine, l’étudiant est affecté à plein temps au centre hospitalier ibn rochd où il doit effectuer 4 stages fondamentaux : médecine, chirurgie, pédiatrie, obstétrique et un
stage de soins de santé de base dans un des dispensaires de Casablanca . l’objectif de ces stages est essentiellement l’apprentissage des conduites diagnostique et des prises en charge thérapeutiques .

D-stage interné

Lors de la 7ème année de médecine, l’étudiant est affecté selon un ordre de mérite dans une des différentes structures hospitalières de santé publique du Maroc, en dehors du centre universitaire . ce stage ne peut débuter que si l’étudiant a validé tous ses modules écrits, tous ses stages hospitaliers .  lors  de ce stage, l’étudiant est amené à mettre en pratique ses connaissances sous la tutelle d’un médecin de santé publique . il doit participer à la prise en charge des malades, au système de garde et aux programmes de prévention

E- les examens cliniques

Il  se déroulent tous les 3 mois et comprennent une épreuve pratique où le candidat doit rédiger l’observation médicale d’un patient proposé  par un jury . les épreuves comportent obligatoirement une épreuve de médecine, de chirurgie, de pédiatrie et de gynécologie –obstétrique .
au cours de la 7ème  année, l’étudiant peut se présenter à l’épreuve clinique dont il a validé le stage interné.

 

 LA SOUTENANCE DE THESE EN MEDECINE
 L'étudiant ayant validé ses examens cliniques, est tenu de soutenir sa thèse en Médecine devant les Membres du jury, pour l'obtention du Doctorat en Médecine Générale. 
Back to Top